. LE BISON DE YELLOWSTONE NE SERA PAS TOUCHÉ PAR DES BIOBILLES DE VACCIN - SCIENCE

Le bison de Yellowstone ne sera pas touché par des biobilles de vaccin

bison à l'état sauvage
CC BY 2.0 utilisateur de Flickr LowJumpingFrog

Les éleveurs de bétail dans les environs du parc national de Yellowstone ont perdu leur offre de faire vacciner des bisons sauvages avec des «bioballes» vaccinées. Le Service des parcs nationaux, qui administre le parc, a rejeté la proposition en raison de préoccupations quant à l'efficacité et à l'impact de la vaccination.

Yellowstone abrite le dernier troupeau de bisons de race pure du pays, tandis que des troupeaux ailleurs dans le pays se sont croisés avec des bisons domestiques. Il y a environ 4 600 bisons sauvages dans le parc.

On estime qu'environ la moitié des bisons sauvages sont infectés par la brucellose, une bactérie qui augmente les risques de fausse couche. Les éleveurs craignent que les animaux sauvages ne transmettent la maladie aux troupeaux domestiques. Les éleveurs ont proposé l'utilisation de carabines à air comprimé pour tirer sur le bison avec des balles à biobilles, qui fournissent une charge utile de vaccin. Le porte-parole de Yellowstone, Al Nash, a déclaré à Reuters qu'il n'y avait pas eu de cas documenté de transmission de la maladie du bison sauvage au bétail. Dans une étude d'impact sur l'environnement, le National Park Service a conclu qu '"à l'heure actuelle, la vaccination à distance ne supprimerait pas substantiellement la brucellose chez le bison de Yellowstone et pourrait avoir des effets néfastes inattendus sur la population de bisons". La déclaration dit que tirer sur le bison peut entraîner des blessures et changer le comportement des animaux. Le processus de vaccination pourrait également nuire à la capacité des visiteurs de voir les animaux.