. LE ROYAUME-UNI VIENT DE PASSER PLUS DE 2 JOURS SANS BRÛLER DE CHARBON - ÉNERGIE

Le Royaume-Uni vient de passer plus de 2 jours sans brûler de charbon

utilisation du charbon au Royaume-Uni
M IAmKate

Mise à jour: Depuis la rédaction de cet article, Business Green indique que le record établi la semaine dernière a déjà été brisé. Mardi, à 10 heures (heure britannique), le pays avait passé 72 heures sans charbon, une production sans charbon devant durer une bonne partie de la journée!

Il n'y a pas si longtemps, le Royaume-Uni marquait la première fois depuis 24 heures qu'il ne brûlait pas de charbon pour produire de l'électricité depuis la révolution industrielle. Mais ce disque a été bel et bien brisé.

Bloomberg rapporte qu'entre 10h25 lundi soir dernier et 5h10 jeudi jeudi dernier, les centrales britanniques ne brûlaient absolument pas de charbon. Cela représente 55 heures de production d'électricité sans charbon, ce qui ajoute un autre point de données impressionnant aux progrès récents et impressionnants du pays en matière de décarbonisation de son approvisionnement en électricité. Pour être honnête, les critiques feront remarquer que certaines centrales britanniques brûlent maintenant du bois, et non du charbon, et que cette pratique n’est certainement pas dépourvue de carbone, et peut même être plus polluante que le charbon qu’elle se proposait de remplacer. Cela dit, cependant, si vous vous rendez dans le très utile I Am Kate de parcourir les statistiques de source d'énergie pour la période sans charbon en question (également illustré dans la capture d'écran ci-dessus), il semble qu'aucune biomasse n'ait été brûlée pendant cette période. même période, en grande partie grâce à l’énorme hausse de la production éolienne, qui a également entraîné une forte baisse de la demande de gaz naturel.

Tout cela est de bon augure pour la poursuite de la décarbonisation de la Grande-Bretagne, en particulier si le gouvernement finit par inscrire dans la loi un objectif d'émissions nettes nettes pour 2050. Dans la mesure où le réseau électrique devient plus vert, l'étape suivante consistera à électrifier le secteur des transports, notamment en utilisant des capacités de réseau de véhicule pour potentiellement intégrer encore plus d'énergies renouvelables dans le mix.

J'attends avec impatience le jour où 55 heures d'électricité sans charbon ne seront plus d'actualité. Mais pour le moment, je pense que toutes les personnes impliquées dans cette réalisation plutôt remarquable méritent d'être félicitées.