. GRANDE ENTREPRISE ALIMENTAIRE POUR ÉLIMINER LES DÉCHETS ALIMENTAIRES ET RÉDUIRE DE MOITIÉ L'UTILISATION DE PLASTIQUE - ENTREPRISE

Grande entreprise alimentaire pour éliminer les déchets alimentaires et réduire de moitié l'utilisation de plastique

cochon dans un champ photo
Cranswick

Il devient très difficile de respecter tous les engagements concernant le plastique. Le gaspillage de nourriture pourrait-il être le prochain?

Évidemment, réduire le gaspillage alimentaire est un impératif moral et environnemental. Pourtant, quand j'ai lu Drawdown de Paul Hawken, j'ai été surpris de voir la réduction du gaspillage alimentaire classée 3ème solution au changement climatique, juste après des réfrigérants plus écologiques et une augmentation de l'énergie éolienne. Pourtant, il continue d'attirer beaucoup moins d'attention que les énergies renouvelables ou les camions électriques sophistiqués.

Les choses pourraient toutefois changer. Et tout comme la récente vague d'engagements des entreprises en matière de plastiques à usage unique, nous commençons à constater des efforts similaires pour réduire également le gaspillage alimentaire. Le dernier en date vient de Cranswick, l'une des plus grandes entreprises alimentaires du Royaume-Uni et spécialiste des viandes fraîches, surgelées et de charcuterie, ainsi que des produits de pâtisserie. Selon Business Green, l'entreprise promet de devenir une entreprise "zéro gaspillage alimentaire" d'ici 2030 au plus tard. Mais ce n'est pas tout. Dans le cadre d'un plan que Second Cranswick appelle «Second Nature», la société promet également d'acheter de l'énergie 100% renouvelable à partir du mois prochain, de réduire de moitié son utilisation de plastique d'ici 2025 et de réaliser des emballages 100% recyclables à la même date. C’est une bonne chose et s’appuie sur les efforts en matière d’efficacité énergétique, qui ont déjà permis de réduire de 20% la consommation d’énergie par tonne de produit fabriqué depuis 2008.

Il est à noter qu'un plan de ce type aura un impact démesuré, car une grande partie des produits de Cranswick sont à base de viande ou de produits d'origine animale. Et comme Derek l’a déjà mentionné, les déchets de viande sont les pires, car ils produisent beaucoup plus d’énergie et de ressources.

Maintenant, je me demande si Cranswick est aussi en panne d’efforts pour promouvoir des régimes plus centrés sur les plantes. Ce ne serait pas la première entreprise centrée sur la viande à envisager cette possibilité.